Select Page

Découverte en France

du plus vieil insecte mimétique

_____________

Sauterelle fossil

Quand les sauterelles prenaient l’aspect des feuilles il y a 270 millions d’années.

Une équipe d’entomologistes, de paléoentomologistes et de paléontologues de l’Institut de systématique, évolution et biodiversité (Muséum national d’Histoire naturelle – CNRS – EPHE – UPMC), de l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives du CNRS et du Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements (Muséum – CNRS – UPMC) vient de décrire le plus ancien cas de mimétisme avéré chez les insectes dans un article publié dans la revue Nature Communications. Cette nouvelle découverte affine la compréhension de la biodiversité d’il y a 270 millions d’années (Ma).

Sauterelle fossil

En réponse à la pression de prédation, certains insectes ont développé des stratégies spectaculaires de mimétisme végétal (homomorphie), impliquant des modifications importantes de leur morphologie. Les archives fossiles du mimétisme végétal fournissent des indices sur l’importance de la pression de prédation dans le passé lointain. Étonnamment, à ce jour, les plus anciens enregistrements confirmés de mimétisme des feuilles d’insectes sont mésozoïques. Une une étape cruciale dans l’histoire des réponses adaptatives à la prédation en décrivant un Tettigoniidae imitant les feuilles du Permien moyen.

Une analyse morphométrique démontre que les ailes imitant les feuilles des sauterelles peuvent être caractérisées morphologiquement de manière non arbitraire et montre que le nouveau genre et l’espèce Permotettigonia gallica ont développé un modèle d’imitation des ailes antérieures très similaire à celles des sauterelles foliacées modernes. La pression de prédation était déjà suffisamment élevée au cours du Permien pour favoriser l’investissement dans le mimétisme foliaire.