Select Page

Des ailes de colibri rétro-conçues

pourraient inspirer de nouvelles conceptions de drones

_____________

Colibri

La rétro-ingénierie, ou ingénierie inversée, est l’activité qui consiste à étudier un objet pour en déterminer le fonctionnement interne, la méthode de fabrication, peut-être dans l’intérêt de le modifier. On parle également de rétro-conception dans le domaine du vivant.

Carina Nebula 2
protostar

Les corps minuscules des colibris jettent une ombre énorme sur l’industrie des drones et des véhicules aériens – leur vol précis et reconnaissable et leurs manœuvres en vol stationnaire ont longtemps été utilisés comme source d’inspiration pour les ailes artificielles et autres hélices. Cependant, aussi influents soient-ils, une grande partie de ce que l’on comprend des mouvements des oiseaux est largement tirée des observations d’activités de vol dans des environnements réels et artificiels. Des chercheurs de la Penn State University ont récemment “inversé” le système musculo-squelettique des ailes des colibris pour fournir certains des meilleurs détails à ce jour concernant les mouvements des minuscules oiseaux.

“Nous pouvons simuler l’ensemble du mouvement reconstruit de l’aile du colibri, puis simuler tous les flux et forces générés par l’aile battante, y compris toute la pression agissant sur l’aile”, a déclaré Bo Cheng, professeur de génie mécanique à Penn State.

Ainsi, cette intelligence artificielle se montre capable de réagir comme un colibri. Tout d’abord, il a également fallu équiper chaque aile de l’oiseau robot d’un moteur à chaque fois, suffisamment puissant pour assurer les 30 battements d’ailes pour chaque seconde. Pour le moment, les chercheurs utilisent un système par câble afin de maintenir un équilibre durant le vol, mais ils souhaitent à terme stabiliser l’ensemble sans passer par une connectique.

Grenouille de verre

Ne pesant que 12 grammes et imprimé grâce a une imprimante 3D, l’oiseau robot possède des ailes en fibres de carbone et des membranes découpées au laser.

James webb

Le colibri fait partie des animaux les plus agiles. Comme les insectes, il est capable de réaliser une tâche en vol stationnaire, de voler dans des environnements étriqués et de s’échapper rapidement d’un endroit. Ces prouesses sont permises grâce à ses ailes contrôlées par des muscles complexes : elles battent à 32 Hz et lui permettent de générer des poussées verticales. Petit, agile, rapide et robuste… le Graal des roboticiens.

⬇️ Ca reste quand même bien compliqué !! ⬇️

Colibri aile